Un temps des Fêtes à 1593 $

La prochaine période des Fêtes coûtera en moyenne 1820 $ aux hommes et 1384 $ aux femmes, selon un sondage réalisé par PwC Canada. Ainsi, la facture moyenne atteindra 1593 $, ce qui représente une hausse de 1,9 % par rapport à l’an dernier.

La somme inclut les cadeaux ainsi que les voyages et le divertissement.

L’étude nous apprend par ailleurs qu’une personne sur quatre (24 %) au pays prévoit augmenter ses dépenses, signe de la confiance accrue des Canadiens envers l’économie et leurs propres finances, selon le cabinet comptable. Pour 60 % de la population, ce sera plutôt le statu quo.

Comme on pouvait s’en douter, les achats en ligne gagneront du terrain. Mais la majorité du temps de magasinage (59 %) se fera encore dans les commerces – une réalité qui ne sera pas vraie longtemps si la tendance se maintient, car déjà, la génération Z (17-23 ans) fera 50 % de ses achats en ligne et 50 % en magasin.

JEUNES ET DIFFÉRENTS

Les plus jeunes se distinguent également par les valeurs qu’ils préconisent au moment de faire des choix : pas moins de 34 % des Z vont « acheter des marques qui font la promotion de la durabilité », tandis que 17 % vont choisir « des articles dont l’origine est traçable et transparente ». Dans la population en général, ces caractéristiques préoccupent 23 % et 10 % des répondants, respectivement.

Enfin, si l’achat de cadeaux pour certains est une corvée, le tiers des Canadiens a l’intention d’en profiter pour transformer son magasinage des Fêtes en sortie, en y combinant un repas au restaurant ou le visionnement d’un film, par exemple. « Cette tendance est encore plus marquée chez les milléniaux [24-37 ans] », écrit PwC.

Le sondage a été réalisé auprès de 1302 Canadiens. Les autres informations méthodologiques n’ont pas été dévoilées et PwC n’a pas rappelé La Presse.

VENTES AU 2e TRIMESTRE

Statistique Canada a par ailleurs dévoilé hier que les ventes au détail du deuxième trimestre de l’année avaient atteint 163,3 milliards de dollars au pays. Il s’agit d’une hausse de 1,4 % par rapport au même trimestre en 2018.

Les ventes d’aliments ont enregistré la plus forte hausse en dollars (+ 928 millions). En pourcentage, le bond atteint 3,5 %.

« La majeure partie de la hausse était attribuable à une augmentation des ventes d’aliments frais (+ 3,4 %), plus particulièrement des ventes de fruits et de légumes frais (+ 5,4 %) », a-t-on précisé. La catégorie des boissons gazeuses a pour sa part grimpé de 2,3 %.

On a par ailleurs appris que les ventes de produits du cannabis s’étaient chiffrées à 251,8 millions de dollars pendant la période.

Source: https://www.lapresse.ca/affaires/economie/201910/16/01-5245555-un-temps-des-fetes-a-1593-.php