Les craintes relatives aux finances personnelles sont la principale source de stress des Canadiens durant la pandémie.

La moitié (46%) d’entre eux ressentent de l’angoisse fréquemment ou tout le temps, soit plus du double comparativement à la période précédent la pandémie (21 %), indique un sondage de Nanos Research pour la Commission de la santé mentale du Canada.

L’argent est le facteur le plus important du stress associé à la COVID-19. Quelque 39 % des Canadiens mentionnent les difficultés financières et l’endettement comme la première source d’inquiétude durant la pandémie, suivis par la perte de leur travail et les répercussions de la crise sur l’économie (30 %).

MOINS STRESSÉS D’ÊTRE MALADES

La propagation du virus constitue la troisième source de stress (23 %) pour les Canadiens pendant cette période de pandémie, après les préoccupations financières et économiques. Seuls 9 % s’inquiètent de la possibilité d’être tués par le coronavirus.

Pour ceux qui disent ressentir rarement le stress, quand cela arrive, c’est d’abord l’inquiétude pour leurs finances et pour leur emploi (20 %) qui en est la cause.

Ces craintes ont des répercussions sur la santé mentale des Canadiens. Ils sont quatre fois plus nombreux à dire que celle-ci s’est détériorée comparativement à la période précédent la pandémie.

SOURCE:https://www.conseiller.ca/nouvelles/economie/plus-stresses-par-leurs-finances-que-par-le-virus/