Plus stressés par leurs finances que par le virus

Les Canadiens s’inquiètent pour leurs avoirs. Les craintes relatives aux finances personnelles sont la principale source de stress des Canadiens durant la pandémie. La moitié (46%) d’entre eux ressentent de l’angoisse fréquemment ou tout le temps, soit plus du double comparativement à la période précédent la pandémie (21 %), indique un sondage de Nanos Research pour la Commission de la santé mentale du Canada. L’argent est le facteur le plus important du stress associé à la COVID-19. Quelque 39 % des Canadiens mentionnent les difficultés financières et l’endettement comme la première source d’inquiétude durant la pandémie, suivis par la perte de leur travail et les répercussions de la crise sur l’économie (30 %). MOINS STRESSÉS D’ÊTRE MALADES La propagation du virus constitue la troisième source de stress (23 %) pour les Canadiens pendant cette période de pandémie, après les préoccupations financières et économiques. Seuls 9 % s’inquiètent de la possibilité d’être tués par le coronavirus. Pour ceux qui disent ressentir rarement le stress, quand cela arrive, c’est d’abord l’inquiétude pour leurs finances et pour leur emploi (20 %) qui en est la […]

5 raisons d’adopter l’investissement responsable

L’engouement des dernières années s’explique! On note un enthousiasme grandissant, autant de la part des investisseurs que des institutions financières, pour l’investissement socialement responsable (ISR). De plus en plus de produits sont proposés et de nombreuses sociétés se sont spécialisées dans l’analyse des politiques environnementales, sociales et de gouvernance (ESG) des entreprises. Découvrez pourquoi. Avec les catastrophes naturelles des dernières années, difficile de ne pas penser à l’environnement. « L’impératif environnemental reste toujours dans nos esprits, car on le subit. Il y a des villes qui vont disparaître ou avoir les pieds dans l’eau d’ici quelques années » et la situation ne va pas aller en s’améliorant, note Valérie Cecchini, vice-présidente et gestionnaire de portefeuille à Placements Mackenzie. Les investisseurs veulent plus que jamais faire une différence à leur niveau. Depuis octobre 2018, la majorité des actifs canadiens intègrent des critères ESG. Ces cinq avantages y sont peut-être pour quelque chose. 1) UN RENDEMENT ÉQUIVALENT Si les fonds qui intègrent des facteurs ESG ont de bons rendements, il n’y a pas vraiment de raisons de ne pas se lancer, affirme Normand Vachon, […]

Un temps des Fêtes à 1593 $

La prochaine période des Fêtes coûtera en moyenne 1820 $ aux hommes et 1384 $ aux femmes, selon un sondage réalisé par PwC Canada. Ainsi, la facture moyenne atteindra 1593 $, ce qui représente une hausse de 1,9 % par rapport à l’an dernier. La somme inclut les cadeaux ainsi que les voyages et le divertissement. L’étude nous apprend par ailleurs qu’une personne sur quatre (24 %) au pays prévoit augmenter ses dépenses, signe de la confiance accrue des Canadiens envers l’économie et leurs propres finances, selon le cabinet comptable. Pour 60 % de la population, ce sera plutôt le statu quo. Comme on pouvait s’en douter, les achats en ligne gagneront du terrain. Mais la majorité du temps de magasinage (59 %) se fera encore dans les commerces – une réalité qui ne sera pas vraie longtemps si la tendance se maintient, car déjà, la génération Z (17-23 ans) fera 50 % de ses achats en ligne et 50 % en magasin. JEUNES ET DIFFÉRENTS Les plus jeunes se distinguent également par les valeurs qu’ils préconisent au moment de faire des choix : pas moins de 34 % des Z vont « […]

Cessez de craindre la prochaine récession

Dans le Financial Post, Tom Bradley, président de Steadyhand Investment Funds, affirme que ses clients lui parlent de plus en plus souvent de la prochaine récession. Convaincus qu’elle arrivera plus tôt que tard, ils s’inquiètent de son effet sur leurs placements, pourtant les liens entre économie et portefeuilles ne sont pas si évidents. S’il est assez facile de prédire qu’il y aura une récession (après tout, elle finira bien par se pointer), il est beaucoup plus complexe de prédire quandelle arrivera. D’autant plus que les gouvernements et les banques centrales rivalisent d’efforts pour relancer l’économie nationale depuis plusieurs années et pourraient le faire encore, retardant ainsi l’inévitable. RÉCESSION NATIONALE Au Canada, on vit le plein emploi, mais d’autres indicateurs économiques, comme les dépenses des consommateurs et des entreprises, sont très faibles. Le service de la dette est élevé, même dans un environnement à bas taux d’intérêt. Et le taux d’épargne des ménages avoisine les 2 %, alors qu’il est de 8 % aux États-Unis.  Ces signes laissent penser qu’un ralentissement économique pourrait se produire. Mais si une récession au Canada risque […]

← Billets précédents Billets plus récents →