Cinq sportifs qui auraient eu besoin d’un cours d’économie

Les collectionneurs d’articles sportifs sont présentement aux anges avec la vente en ligne de 82 articles ayant appartenu au célèbre joueur de tennis Boris Becker.

Ce dernier est forcé de vendre ses trophées, médailles et raquettes, afin de rembourser ses faramineuses dettes, malgré le fait qu’il a amassé plus de 20 millions d’euros lors de sa carrière.

Le plus jeune vainqueur du tournoi de Wimbledon n’est définitivement pas le seul athlète à avoir connu de sérieux ennuis financiers. En voici cinq autres.

Mike Tyson

Ayant quitté l’école au primaire, le boxeur Mike Tyson n’a probablement jamais eu de cours d’économie. Celui qui a obtenu plus de 400 millions $ lors de sa prolifique carrière ne savait clairement pas ce qu’est un compte épargne. L’ancien champion des poids lourds a notamment dépensé plus de 400 000$ pour l’une de ses fêtes d’anniversaire, 230 000$ en facture de téléavertisseurs et une somme pratiquement incalculable pour les besoins de son tigre, qui vivait avec lui dans son manoir de Las Vegas.

En 2003, Tyson a déclaré faillite et selon les papiers légaux de celle-ci, il devait plus de 23 millions $ au fisc, à son ex-femme et à ses avocats.

Jaromir Jagr

Si aujourd’hui, Jaromir Jagr n’a pas de problème de sous, c’est qu’il a été en mesure de mettre fin à un problème de jeu, qui lui a coûté des millions de dollars. À l’époque où il évoluait pour les Capitals de Washington (2001-2004), le hockeyeur tchèque prenait régulièrement son avion privé pour se rendre dans les casinos d’Atlantic City, afin d’aller jouer entre les entraînements du matin et les parties du soir. En 2003, il a également reconnu avoir contracté une dette de 950 000$ sur un site de jeu en ligne. Cette même

https://www.journaldemontreal.com/2019/07/09/cinq-sportifs-qui-auraient-eu-besoin-dun-cours-deconomie 1/2

15/07/2019 Cinq sportifs qui auraient eu besoin d’un cours d’économie | JDM

année, il a été poursuivi pour plus de 3 millions $ d’impôts impayés. Certaines rumeurs avancent même que Jagr aurait perdu l’un de ses trophées Art Ross en jouant aux cartes.

Bjorn Borg

Becker n’est pas le seul tennisman à avoir connu des problèmes d’ordre financier. En effet, Bjorn Borg n’a pas fait faillite une fois, mais bien deux fois!

À 26 ans et avec 11 titres en tournois du Grand Chelem, le Suédois a pris sa retraite. Une multitude «d’amis» et de partenaires d’affaires se sont mis à graviter autour de lui. Ceux-ci ont profité de sa générosité pour remplir ses cartes de crédit et utilisé son jet privé pour leurs vacances à travers le globe. Une situation qui l’a forcé à faire faillite en 1989. Trois mariages et deux divorces plus tard, Borg a de nouveau rendu les armes en 1997.

Bernie Kosar

L’ancien quart-arrière des Browns de Cleveland Bernie Kosar était reconnu pour être un génie, lui qui avait notamment obtenu son diplôme d’université en seulement deux ans et demi. L’athlète avait la bosse des affaires, investissant dans de nombreuses compagnies à succès. Le pivot était cependant beaucoup trop généreux avec ses proches. Dans un documentaire du réseau ESPN, il a expliqué faire vivre entre 25 et 50 membres de sa famille. Celui qui a terminé sa carrière en 1996 a été victime de la crise économique de 2008 et il a fait faillite en 2009. À l’époque, il devait 9,7 millions à une banque de la Floride et 3 millions $ à son ancienne épouse.

Marion Jones

Au sommet de sa carrière, la sprinteuse Marion Jones recevait entre 70 000$ et 80 000$ par course, en plus d’un million $ annuellement de la compagnie Nike. Elle a atteint un sommet de popularité et d’argent après les Olympiques de 2000 à Sydney, en Australie. Elle y avait gagné cinq médailles, dont trois d’or.

Jones, qui s’était notamment acheté trois maisons de luxe, a cependant été rattrapée par la réalité. Elle s’est fait prendre pour usage de stéroïdes anabolisants, perdant ainsi ses médailles, le droit de courir et sa notoriété. N’ayant dorénavant aucune source de revenus, elle n’a pu poursuivre son rythme de vie effréné. L’Américaine a d’ailleurs fait de la prison pour avoir menti à un grand jury à propos de sa prise de produits dopants.

Elle a déclaré faillite en 2007, ne possédant que 2000 $ dans son compte en banque.

 

Source: journaldemontreal.com